Mike York, des Rangers, compétitionne pour la possession de la rondelle avec Jan Bulis du Canadien de Montréal, durant une partie le 11 mars 2002 au Madison Square Garden de New York. // Mike York – 2002 (©Ed Betz/AP)

image plus large

Mike York, des Rangers, compétitionne pour la possession de la rondelle avec Jan Bulis du Canadien de Montréal, durant une partie le 11 mars 2002 au Madison Square Garden de New York.

À l'instar de Janne Niinimaa, Mike York a profité d'une seule présence à cette classique annuelle avant de voir son étoile pâlir. L'ancien de Michigan State a représenté l'Amérique du Nord en 2002, en plus des États-Unis aux Jeux olympiques la même année. Son avenir s'annonçait très prometteur. La réalité a été tout le contraire.

Après les Jeux de Salt Lake City, les Rangers de New York l'ont échangé aux Oilers d'Edmonton en retour du défenseur Tom Poti, et à partir de cette transaction, il n'a jamais plus été le même. York a quand même connu quelques saisons potables après son sommet de 61 points en 2002, avant d'être transigé aux Islanders de New York contre Michael Peca. L'Américain a aussi joué pour les Flyers de Philadelphie et les Blue Jackets de Columbus. En 2011, il évolue en Europe.

BING : Combien de points York a-t-il récolté aux Olympiques de 2002?